43ème vendredi à Béjaia : Tebboune tombe avant de s’installer.

Énorme est la mobilisation d’aujourd’hui à Béjaia mais surtout le fait le plus marquant est qu’elle s’est réalisée dans un civisme et un pacifisme des plus exemplaires.

Après l’émeute provoquée hier soir par les mercenaires du pouvoir, la paisible et rebelle ville de Yemma Gouraya a retrouvé sa sérénité ce matin, suite aux multiples appels lancés par des activistes de la région.

À l’occasion du 43ème vendredi qui coïncide avec l’annonce des résultats de la fraude électorale d’hier, les slogans et les pancartes ont été actualisés en fonction de l’événement. Les manifestants ont scandé fermement leur rejet de ces résultats. Ils ont refusé catégoriquement de reconnaître la légitimité de la nouvelle potiche du commandement militaire qui est tombée avant même son installation.

Des centaines de milliers de manifestants, ont signé donc l’amorce de l’acte II de la révolution en marche. Un nouveau départ pour le processus d’installation d’un État de droit à travers une transition démocratique et un processus constituant a été amorcé aujourd’hui.

Les Béjaouis ont donné la preuve qu’ils sont déterminés à continuer le combat jusqu’à la rupture radicale avec le système, en confirmant le caractère foncièrement pacifique de la révolution du sourire.

Dans la ville des Hammadites, les élections d’hier sont jetées dans la poubelle de l’histoire et la situation est admirablement maitrisée.

Moussa Nait Amara

%d blogueurs aiment cette page :