44ème vendredi à Béjaia: « Nous n’avons pas voté, Tebboune ne va pas nous gouverner »

Pour ce 44ème vendredi qui intervient une journée après le fiasco de l’investiture de Tebboune dans une cérémonie qui a montré un président totalement soumis au commandement militaire, la mobilisation était l’une des meilleures depuis le 22 février.

Une grandiose manifestation a été réussie aujourd’hui dans la ville des Hammadites. Les manifestants ont réitéré leur rejet total du dialogue biaisé proposé par le chef de l’État fraîchement désigné.

La forte présence de la gente féminine était la principale caractéristique de ce 44ème vendredi de la révolution du sourire. Des grand-mères, des femmes de tout âge et des fillettes ont consolidé la créativité artistique et le génie populaire de ce mouvement, à travers des chants, des slogans et des tableaux d’une beauté exceptionnelle.

La solidarité avec les détenus d’opinion et les victimes de la violence policière qui a été accentuée la semaine dernière, notamment à Oran, Béjaia et Bouira, a été remarquable dans tous les carrés.

Les Béjaouis ont terminé leur marche par une conviction partagée quant à la nécessité de continuer le combat, de s’organiser et d’intensifier les actions.

Moussa N. A

 

%d blogueurs aiment cette page :