Bouira : malgré la répression, l’opération « vote » n’a pas eu lieu

 

Les opérations liées au vote n’ont pas eu lieu à Bouira. C’est depuis quelques jours que les citoyens ont mené une campagne faite de marches, de grèves … pour la sensibilisation et la mobilisation qui a donné ses fruits aujourd’hui.
Les rares centres de vote qui ont ouvert leurs portes ce 12/12 ont vite fait de les fermer en l’absence d’électeurs et devant la pression pacifique des citoyens.

Une grande marche pacifique a eu lieu entre 10 heures et 14 heures niveau de la ville de Bouira. Durant la même période, un hélicoptère de la gendarmerie survolait la ville.

Les marcheurs ont fait deux fois le tour de la ville sans aucun incident ni anicroche. Les citoyens qui sont arrivés pour la deuxième fois devant l’antenne locale de l’ANIE (Autorité Nationale Indépendante des Elections) ont été surpris et ne comprenaient rien. Des bombes lacrymogènes se sont mises, tout d’un coup, à pleuvoir sur la foule où il y avait des femmes et des enfants. Une panique s’est emparée du gros de la foule qui ne comprenait pas grand chose. Des jeunes, en colère, se sont mis à scander « silmia wala macci silmia, hagruna, hagruna » (pacifique ou pas, ils nous méprisent toujours).

Un cri qui en dit long sur la conscience et la maturité de la jeunesse algérienne mais aussi sur la nature du régime et les méthodes du système mafieux.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :