- Advertisement -

Disparition du Général Gaïd Salah : Que sera la position de l’armée vis-àvis du Hirak à l’avenir ?

Le général Ahmed Gaïd Salah n’est plus. Jeudi dernier, lors de l’investiture du nouveau chef d’Etat imposé aux Algériens, le plus chef d’état major de l’armée, en se dirigeant vers la scène présidentielle recevoir sa médaille de mérite, avait déjà le pas très lourd et le regard enfumé. Les Algériens avaient découvert en direct l’Homme fort du régime dans son extrême faiblesse physique.

Le chef d’état major a disparu après avoir fini de coincer le pays dans une situation politique inextricable, en imposant un chef d’Etat contesté par la majeure partie du pays en faisant fi de l’engagement presque total du peuple dans une dynamique révolutionnaire réclamant le changement radical du régime mis jusque là sous contrôle total des généraux.

Aussitôt la nouvelle de la disparition du général Gaïd Salah , les premiers et urgents questionnements fusent de partout et de toutes les chapelles : Quelle approche aura, dans un proche avenir, l’armée vis à vis du Hirak ? Va-t-elle alléger son discours et assouplir sa position vis-à-vis d’une révolution pacifique  partie pour durer jusqu’à la victoire finale ?

Abdelmadjid Tebboune a aussitôt nommé le général Said Chengriha pour assurer l’intérim. Ce dernier compte parmi les fidèles du général disparu. Allons-nous vers un durcissement de la position de l’armée ? Les paris vont bon train mais une chose est sûre : beaucoup de lignes vont bouger dans les jours à venir. Dans quelle direction ? Attendons pour voir.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: