- Advertisement -

Les gaz lacrymogènes tuent un homme aux Issers

La répression inexplicable qui s’est abattue le jour du vote sur les manifestants pacifiques aux Issers a engendré mort d’homme, selon une information rapportée par Berbère Télévision.

Ouamara Mohamed, 48 ans, marié et père de 4 enfants, natif du Village Iazouzen, est mort suite à l’hinalation des gaz lacrymogènes lancés, le jeudi 12 décembre,  avec « générosité » et sans retenue sur les manifestants qui se sont regroupés dans la ville des Issers pour exprimer pacifiquement leur rejet de la mascarade électorale, selon la même source.

Nadia Mehir

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: