- Advertisement -

Mohcine Belabbas fustige le discours d’Abdelmadjid Tebboune

Réagissant au discours d’investiture prononcé par Abdelamdjid Tebboune, le président du RCD, Mohcine Belabbas, note « un décalage flagrant avec la réalité du pays mise en lumière durant les 10 derniers mois » dont a fait preuve la « nouvelle façade civile du système en place ».

Pour Mohcine Bellabbas, l’un des hommes politiques les plus présents sur la scène de la contestation du régime, « le discours du nouveau chef de l’État ne saurait être qu’une pâle copie de la langue de bois usitée par tous les intermittents du système propulsés dans les hautes fonctions de l’État ». « Un discours agrémenté de quelques engagements en deçà et en décalage de ce que pouvait attendre les algériens en ces temps de répression, d’arrestations arbitraires, d’instrumentalisation éhontée de la justice et de militarisation assumée de la vie politique », selon l’appréciation de ce chef de file du courant progressiste Algérien qui juge « les mesurettes économiques et sociales » annoncées dans le discours « insignifiantes au regard des exigences citoyennes légitimes pour l’avènement d’un nouveau départ qui consacre d’abord la liberté et la souveraineté du peuple sur son devenir ».

Arezki Lounis

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: