- Advertisement -

Signes de la continuité : Tebboune repêche quelques os de la vielle marmite de Bouteflika

Le nouveau pouvoir exécutif se construit par petites briques. Les premiers nominés sont tous de vieux os sortis de la vielle marmite du régime Bouteflika.

Au premier ministère, Abdelmadjid Tebboune installe un ancien membre du bureau politique du FLN et non moins rédacteur en chef du programme présidentiel d’Abdelaziz Bouteflika en 1999. Le nouveau premier ministre Abdelaziz Djerrad était aussi membre du comité central du FLN.

Le nouveau chef de l’Etat revisite encore une fois l’ancien staff de Bouteflika et sort du lot l’ancien ministre de la communication sous Sellal, Mohand Oussaid Belaid pour en faire son porte parole officiel.

Le nouveau premier ministre, Abdelaziz Djerrad, ne fait pas, lui aussi, son plat hors des ingrédients du régime. Il vient de nommer Brahim Bouzeboudjen comme directeur de cabinet. L’homme était nommé en 2011 par Bouteflika au poste de  président de l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption. Sous le nez de cet organe trompe-l’œil , des sommes colossales sont détournées. Brahim Bouzebboudjen était déjà directeur de cabinet du chef du gouvernement Ali Benflis.

Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: