- Advertisement -

46ème vendredi à Béjaia : « Triomphe des détenus et désaveu massif des nouveaux ministres »

 

Pour ce 46ème vendredi de la révolution du sourire, la mobilisation était motivée encore plus par la liberté retrouvée des détenus d’opinion. « Un carburant pour notre révolution » disait un manifestant sur l’esplanade de la maison de la culture avant le départ de cette énième marche pour l’objectif constant de rupture radicale avec tout le système à travers une transition démocratique et un processus constituant.

Le militant Kheirdine Medjani retrouve ses amis après des mois d'incarcération

 

Triomphal était l’accueil réservé aux héros libérés hier : Kheireddine Medjani, Bachir Arhab, Djalal Mokrani et Fouad Ouicher SG de RAJ qui a marché aux côtés de l’épouse de Abdelouhab Fersaoui. Ils étaient tous déterminés malgré la fatigue physique et morale.

le désormais ex-détenu Fouad Ouicher SG de RAJ avec l épouse de Fersaoui

La joie de la libération des détenus d’opinion n’a pas fait oublier aux marcheurs ceux qui croupissent encore injustement dans les prisons du pouvoir dictatorial. Plusieurs pancartes ont exprimé cette solidarité active avec Baba Nadjar incarcéré à Ghardaia, Tabbou, Boumala et Benlarbi à Alger, Louiza Hanoun à Blida, Zeghileche à Constantine, Boudour à Oran…

Le détenu Bachir Arhab reprend son drapeau amazigh après des mois de sevrage forcé

Sur un autre registre, l’installation du gouvernement Tebboune a été considérée par les marcheurs comme un acte qui s’inscrit dans la stratégie du recyclage du régime. « La normalisation à la manière de Tebboune est une suite logique de la brutalité de l’ère de Gaid Salah », nous a magistralement répondu un citoyen. Les nouveaux ministres ont été massivement fustigés par les marcheurs qui les ont qualifiés de prolongement de l’illégitimité du chef de l’État.

La bonne santé de la révolution du sourire et la constance des revendications et des exigences de rupture exprimées par le Hirak ont été prouvées aujourd’hui tout au long de l’itinéraire de cette grandiose marche des enfants de Yemma Gouraya.

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: