48éme vendredi à Béjaia : Dispositif policier inhabituel

Pour ce 48éme vendredi de la révolution du sourire qui coïncide avec une belle journée ensoleillée, la ville de Béjaia n’a pas dérogé à la règle de la mobilisation populaire qu’elle fait sienne depuis le 16 février 2019.

À 13 h, la placette de la maison de la culture Taous Amrouche etait noire de monde. Les discussions d’avant la marche ont porté sur ce monologue initié par Tebboune avec les caciques du régime qui ne représentent en aucun cas la révolution en marche.

Les hôtes du palais d’El Mouradia ont été sévèrement critiqués par les manifestants qui voient dans cette attitude des Hamrouche et cie une caution claire à la feuille de route du pouvoir du fait accompli.

Le fait nouveau remarqué ce vendredi est ce dispositif policier inhabituel stationné sur les ruelles parallèles à l’itinéraire de la marche et au niveau de tous les rond-points de la ville.

Un dispositif inactif mais intimidant et prêt à intervenir à tout moment. Le pouvoir se prépare t-il à réprimer les marches à Béjaia ? Se demandaient de nombreux marcheurs. Le 48éme mardi de la communauté universitaire pourrait peut être nous livrer la réponse à cette question légitime.

La cause des détenus d’opinion est revenue en force sur les pancartes portées et dans les slogans scandés. Des portraits géants de Tabbou, Boumala et Belarbi ont été arborés.

Au niveau de la créativité artistique, la marche de Béjaia n’a pas perdu de son caractère inventif. Des tableaux et des caricatures des plus significatifs ont été remarqués dans tous les carrés.

Sur le registre des revendications, les manifestants Béjaouis ont exprimé leur rejet catégorique du dialogue des salons initié par Tebboune et ils ont réaffirmé leur détermination à instaurer la volonté populaire à travers une transition démocratique et un processus constituant, seuls garants de l’amorce d’un processus sérieux de construction d’un Algérie libre, démocratique et plurielle.

Moussa N.A

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :