- Advertisement -

Bouira : Le  CNAPESTE demande le départ du DE et soutient le mouvement populaire pacifique

Les enseignants de la wilaya de Bouira affiliés au CNAPESTE (Conseil National Autonome des Professeurs de l’enseignement Secondaire et Technique Élargi) ont tenu, hier mardi, un sit-in devant le siège de la direction de l’éducation. Dans une déclaration qui a été remise à la presse et dont nous détenons une copie, ce syndicat réclame le départ du directeur de l’éducation de Bouira.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, personnes qui marchent, foule et plein air

Pour ces enseignants, les griefs retenus contre le premier responsable du secteur ne manquent pas. Cela va de « la violation de la législation en matière d’impartialité de la commission paritaire, de postes de travail et de cartes pédagogiques aux erreurs relatives aux indemnisations liées à l’expérience professionnelle, au refus des demandes de mise en disponibilité ».

Les syndicalistes n’ont pas omis de signaler dans leur déclaration qu’au vu de « la situation exceptionnelle que vit le pays » et  la manière avec laquelle les responsables gèrent le secteur de l’éducation dans notre Wilaya, la situation qu’a vécue le lycée de Haizer a été la goutte qui a fait déborder le vase. En effet, l’établissement sus cité a vécu pendant plus d’une semaine une cacophonie où la confusion entre prérogatives des parents d’élèves, des enseignants, des responsables du lycée et de l’académie a tout mis dans le désordre.

Comme pour simplifier les choses et aller à l’essentiel mais surtout au plus efficace, le syndicat appelle ses adhérents et tous les autres enseignants à plus de mobilisation et de vigilance.

En outre, le CNAPESTE réitère son « soutien au mouvement populaire pacifique ».

Slimane Chabane

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: