Bouira : les manifestants rendent hommage à Matoub et se reconnaissent dans son combat

Les manifestants de la région de Bouira ont, en ce 49 ème vendredi, rendu un vibrant hommage à l’artiste engagé Matoub Lounes.

 

Se reconnaissant dans son combat pour l’identité nationale, la démocratie et les droits de l’Homme, les jeunes d’aujourd’hui ne jurent que par lui.

Pour rappel, le rebelle est né un 24 janvier 1956 en Kabylie et mort assassiné par les terroristes un 28 juin 1998. Son répertoire de chanteur engagé est riche et varié.

Aujourd’hui , les mots de Lounes sont scandés dans toute l’Algérie par des jeunes assoiffés de liberté,, de démocratie et sevrés de leur identité.

Les citoyens algériens revendiquent depuis le 22 février « une Algérie meilleure avec une démocratie majeure » comme les a toujours chantées le rebelle.

Ces mots de Matoub sont traduits en ces moments révolutionnaires par « Algérie libre et démocratique », « système dégage », « souveraineté populaire et transition démocratique » ainsi que le respect de toutes les libertés.

Ce vendredi 24 janvier, à Bouira, les portraits de Matoub, d’Abane et ceux des détenus politiques ont été arborés les uns à côté des autres pour signifier aux « fainéants de la nation  » que « l’heure de vérité  » a sonné. Il est temps de remettre les clés de la maison Algérie au peuple souverain.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :