Bouira :  Les marcheurs  disent « non au gaz de schiste, oui à un état civil »

Les marcheurs qui ont battu le pavé, aujourd’hui, au niveau de la ville de Bouira, ont été clairs quant à l’un des sujets politiques qui ont fait l’actualité cette semaine : le gaz de schiste. Ils n’en veulent pas.

Que ce soit par des pancartes ou des slogans, les étudiants et les citoyens ont exprimé leur désaccord avec le pouvoir qui veut relancer l’exploitation de cette énergie fossile que d’aucuns jugent dangereuse pour  les nappes phréatiques.

Les manifestants ont d’ailleurs rappelé à Tebboune, en tant que présidant désigné, son illégitimité et donc son incompétence à prendre une telle décision.

En outre, le caractère pacifique et déterminée de la révolution du 22 février qui a libéré le peuple, a été réitéré.

Devant le siège de la cour de justice et celui de la direction des affaires religieuses, les marcheurs ont dénoncé la justice du téléphone et les imams , qualifiés d’ « affidés des bandes ».

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :