Plus de 70 détenus d’opinion libres ce soir : Place à la continuité de la révolution pacifique

Tous les tribunaux du pays ont connu aujourd’hui une activité judiciaire intense et inhabituelle. Les mêmes juges qui ont condamné ou ordonné la mise sous mandat de dépôt les activistes du hirak ont simultanément annoncé leur libération. Du coup, plus de 76 prisonniers politiques sont libérés de toutes les prisons du pays.

Des figures de proue du mouvement citoyens comme le moudjahid Bouregâa,  les militants du RCD et de RAJ, des jeunes des réseaux sociaux ont tous bénéficié d’une compréhension subite de la justice. L’instantanéité et l’uniformité de la mesure prouvent encore une fois que les tribunaux sensés faire parler la loi dès la première minute de la première audience ne sont qu’un appareil administratif à l’écoute des ordres venus d’en haut.

Maintenant qu’une réparation partielle du dégât judiciaire est noté, les milliers d’internautes Algériens pressent le même appareil judiciaire de s’auto-saisir pour juger tous les semeurs de fitna et auteurs de tentatives d’atteinte à la cohésion nationale et  aux symboles de l’histoire nationale tels que Larbi Ben M’hidi, Abane Ramdane, Djamila Bouhired, Ighil Lahriz et Lakhdar Bouregâa. Des personnes et des canaux médiatiques, officiels surtout, ont dépassé toutes les dispositions légales et les canons de la déontologie dans leur attaque frontale de tout ce qui est sacré dans ce pays.

La libération des détenus d’opinion, qualifiés à juste titre d’otages,  était toujours une revendication et une exigence de la révolution. Mais elle n’a jamais été un objectif final. D’où ces appels massifs de ce soir, lus dans les réseaux sociaux,  de continuer le combat et de sortir demain vendredi, plus massivement encore,  pour revendiquer le départ du régime en place et l’installation d’une transition constituante. Le grand moudjahid Bouregâa, en phase avec son temps et en harmonie totale avec son peuple, a bien fait d’appeler dès sa sortie de prison, aujourd’hui, à continuer la révolution jusqu’à la victoire.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :