« Yennayer’arts » à Yakouren : Une première édition dédiée à Cherif Aggoune

Depuis vendredi, Yakouren est à la fête. La petite commune dépendant de la daïa d’Azazga accueille, en effet, la première édition du Festival du théâtre et du cinéma « Yennayer’arts », dédiée à la mémoire du réalisateur Cherif Aggoune, décédé le 17 décembre dernier.

L’événement qui devait se dérouler la semaine dernière a été décalé de quelques jours pour le faire coïncider avec le 10 janvier, date anniversaire de Cherif Aggoune, né le 10 janvier 1948.

Au cours de la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée au Centre culturel de la ville, en présence d’un grand nombre de personnalités du monde du cinéma amazigh, le frère du regretté, Abdellah Aggoune, lui aussi cinéaste est revenu, avec beaucoup d’émotion sur le parcours artistique de son frère, un parcours riche qui lui a donné l’envie d’intégrer lui aussi le monde du 7e art et de s’y maintenir.

Pour sa première édition donc, « Yennayer’arts » déroule un programme éclectique comprenant une pièce de théâtre intitulée « Ana wis seb3a » (Le 7ème étage) du Théâtre régional « Kateb Yacine » Tizi-Ouzou, une conférence-débat sur le thème « La caractérisation des personnages chez Mohia », présentée par l’animateur radio, Nouredine Ait Slimane, deux tables rondes, la première portant sur le parcours passionné de Chérif Aggoune, animée par Ali Mouzaoui, Abdelkrim Tazaroute et Abdellah Aggoune et la seconde sur « Les conditions de tournage des premiers films cinéma kabyle ».

L’événement proposera également au public cinéphile un florilège d’œuvres cinématographiques amazighes dont on peut citer « La fin des djinns » du regretté Cherif Aggoune, « A petit pas, le cinéma amazigh » documentaire réalisé par Youcef Amrane ou encore « Les ramiers blancs » du réalisateur Ali Mouzaoui…etc

A noter que ce rendez-vous sera également l’occasion d’initier les jeunes aux techniques cinématographiques et théâtrales, d’où les différents ateliers de formation, dédiés notamment à l’écriture scénaristique et dramatique qui seront animés par des professionnels des 4e et 7e arts.

Enfin, il faut savoir que la cérémonie de clôture, prévue aujourd’hui, jour de Yennayer sera, marquée par la remise d’attestations aux différents participants à cette 1ère édition de «Yennayer’arts » suivie d’un spectacle pour enfants.

Kahina A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :