Accusé d’avoir aidé Hichem Aboud à fuir : Le journaliste Abdessami Abdelhaï condamné à 3 ans de prison ferme

L’ex-directeur de Mon Journal et Jaridati, Hichem Aboud,  a été condamné , hier, par le tribunal de Tebessa à 10 ans de prison ferme par contumace lors d’un procès tenu au tribunal de la ville. Une amende de 100 000 DA lui a été même infligé lors de ce dit procès.

Le journaliste Abdessami Abdelhai, journaliste, est condamné à trois ans de prison ferme pour avoir aidé Hichem Aboud à passer en Tunisie via le poste frontalier de Bouchebka alors qu’il est frappé d’une interdiction de sortie du territoire national. Le journaliste a déjà passé deux et demi  de prison sous forme de détention provisoire avant d’être libéré. Il est même allé en France librement avant de revenir se présenter à son procès.

L’affaire, selon Hichem Aboud qui s’exprimait par vidéo de France après le prononcé du verdict, concerne une affaire qui remonte au 15 mai 2013 où les deux journaux de Hichem Aboud ont divulgué le retour de Bouteflika à Alger après un séjour sanitaire en France. Selon le concerné, Said Bouteflika, le général Hamel et le ministre de la justice Tayeb Louh avaient fait pression sur lui pour retirer l’information avant de passer aux pressions judiciaires via un dossier monté de toutes pièces l’accusant de porter atteinte à l’unité national, de nuire aux intérêts du pays et de gêner les activités officielles des responsables de l’Etat. Hichem Aboud réfute catégoriquement être aidé par le journaliste Abdessami Abdelhaï et l’officier en charge du centre frontalier de Bouchebka lors de son « passage régulier » en Tunisie.

Chabane Bouali

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :