- Advertisement -

Aller à Alger est limité aux gens armés de patience

A la veille de la marche de clôture de la première année de révolution populaire, le pouvoir Algérien limite les accès à la capitale. D’où qu’on tente d’y accéder, c’est une file interminable de véhicules bloqués à cause des barrages filtrants.

Sur les réseaux sociaux, les citoyens sont en colère. La consternation est très perceptibles dans leurs posts. Certains  ne contiennent pas leur ire et traite les tenants du pouvoir de tous les noms. D’autres gardent le cap et tourne en dérision cette façon de gérer « sa peur » adoptée par le régime.

Une internaute témoigne avoir fait plus de sept heures pour rejoindre El Mahroussa ( nom donné par certains à Alger ). Un citoyen fulmine après avoir fait 3 heures pour aller de Boufarik à Benaknoun.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: