Dans la communion et la symbiose, le RCD fête ses 31 ans de militantisme pour une Algérie démocratique et sociale

Le RCD fête son 31e anniversaire dans la sobriété, la communion, l’action et la mobilisation en faveur du changement radical du régime. Depuis quelques jours, la direction nationale du parti et ses structures régionales mènent un branle bas de combat pour renforcer les rangs, imposer un discours de rupture et assurer un rapport de force au profit de la révolution du Sourire qui s’apprête à boucler sa première année de manifestations pacifiques. La célébration de la naissance du RCD est mise à profit pour renforcer les rangs et vulgariser davantage le programme progressiste du parti au sein de la société.

 

Les avis des militants sont catégoriques . Depuis la création du RCD, jamais les structures du parti n’ont été soumises à un tel régime d’activité. Les membres de la direction nationale, en collaboration avec les bureaux régionaux, ont multiplié les rencontres régionales pour s’enquérir de l’état de l’organique, trouver ensemble les voies et moyens de capitaliser le fort élan de sympathie populaire induit par l’engagement du président du parti, et la présence permanente des membres du secrétariat national, les députés et les militants dans les premiers pelotons de la contestation du régime, et  discuter des plans d’action à même de faire avancer les lignes de la révolution en cours.

L’image contient peut-être : 4 personnes, dont Moh Arezki Hamdous et Nora Ouali, personnes assises

Ce 31e anniversaire  du parti se fête au niveau national dans la symbiose totale entre militants. La réussite parfaite des travaux du dernier conseil national , le coup de maitre organisationnel enregistré lors des assises nationales du PAD au siège national du RCD, le déploiement sans faille de l’encadrement national sur tous les fronts de la révolution et le discours novateur de Mohcine Belabbas ont boosté l’esprit militant et donné une grande visibilité au parti. Le RCD est radicalement transformé, cette année qui vient de s’achever,  en une véritable fourmilière au service du mouvement citoyen et de la démocratie.  

Il faut le dire, durant une année, le RCD est omniprésent sur la scène nationale. Ses militants investissent les marches en citoyens disciplinés. Ses députés et avocats se battent chaque jour à coté des détenus d’opinion. Les membres du secrétariat national restent à coté des citoyens dans leur détresse sociale comme fut le cas avec la sortie de Nassim Yassa dans les localités de Boumerdes, Fetta Sadat à El Hachimia et Sour El Ghozlane, Moh Arezki Hamdous à Ath Mansour, Atmane Mazouz dans la région de Saharidj et Aghbalou, Nora Ouali lors des actions de protestations sociales citoyennes à Béjaïa ou tout récemment, Mohamed Khendek et Fetta Sadat à Tamanrasset. 

 

Cette 31e année, le RCD sous la houlette de Mohcine Belabbas s’est révélé plein de punch, d’ambition, d’efficacité et de volonté. L’anniversaire de cette année se fête avec le sentiment militant d’avoir atteint la vitesse de croisière.  Surtout que les premiers rapports organiques attestent que la base militante progressiste connait une ascension fulgurante.

Abdelhamid Laïbi

%d blogueurs aiment cette page :