Kherrata: Tsunami humain pour célébrer le 1er anniversaire du Hirak

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Énorme était la mobilisation d’aujourd’hui à Kharrata, à d’occasion de la célébration du 1er anniversaire de la révolution du sourire. Une marée humaine venue des quatre coins du pays pour réaffirmer les revendications légitimes que le peuple algérien scande depuis une année.

Des personnalités politiques de divers horizons, des activistes de la société civile et de simples citoyens ont été en pèlerinage à la ville du coup d’envoi de la conscience populaire née le 16 février 2019 et qui s’est propagée à l’échelle nationale le 22 février de la même année.

L’image contient peut-être : 9 personnes, dont Rachid Saou, Fetta Sadat et Mohamed Oudrar, personnes souriantes, personnes debout et plein air

Les cadres des partis politiques composant le PAD ont été nombreux parmi les marcheurs. Atmane Mazouz, Nora Ouali, Fetta Sadat, Rachid Saou, Nassim Yassa, Atmane Bensid, Fawzi Zerdazi de la direction nationale du RCD etaient en tête d’un imposant carré du parti de Mohcine Belabbes. Il y avait aussi Ali Laskri, coordinateur de l’instance présidentielle du FFS, et Youcef Taazib du PT entre autres hommes politiques qui se sont deplacés à Kherrata.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et plein air

Les ex-détenus d’opinion étaient aussi en grand nombre parmi les manifestants. Le Moudjahed Lakhdar Bouregaa, Bilal Bacha, Messaoud Leftissi, Kheirdine Medjani, Bachir Arhab, Samira Messouci, Sami Abbas et Samir Benlarbi ont été chaleureusement salués par les pèlerins de Kherrata qui se fait appeler, désormais, la Mecque des révolutionnaires.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air

Le très dynamique collectif des enseignants et ATS de l’université de Béjaia a marqué aussi cet événement à travers une forte présence de ses membres.


À l’occasion de cette célébration d’une année de combat pacifique mené avec une détermination de fer, les manifestants ont réaffirmé, à l’unanimité, leur attachement à la très légitime revendication d’une transition démocratique qui mènera vers un État de droit et une Algérie libre, démocratique et plurielle.

Moussa N.A

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :