- Advertisement -

Pour avoir participé à la marche de vendredi dernier : une franco-algérienne placée sous mandat de dépôt  

 

 

L’activiste franco-algérienne, Yasmine Si Hadj Mohand, est placée, depuis hier, sous mandat de dépôt et emprisonnée à El Harrach. Ayant pris part à la marche populaire de vendredi 21 février, la jeune femme a été arrêtée devant la Grande Poste alors qu’elle filmait la manifestation avec son smartphone.

Placée en garde à vue, Yasmine Si Hadj Mohand a été présentée devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’Hamed qui a décidé de la placer en détention. Son procès est programmé pour le 1er mars prochain.

Un enseignant de Boumerdes a eu également le même sort. Où sont donc les signes d’apaisement dont parlent les proches du pouvoir ? La justice continue de condamner des manifestants qui n’ont fait que participer « au Hirak béni ».  

 Massinissa Ikhlef 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: