Réserves de change : plus de 130 milliards de dollars siphonnés depuis 2014

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les réserves de change continuent de fondre. Après avoir frôlé la barre des 200 milliards de dollars d’économie, l’Algérie voit son matelas de devise, engrangé lorsque les prix du pétrole ont atteint des niveaux élevés, fondre rapidement. En moins de six ans, le pays a consommé plus de 130 milliards de dollars.

En effet, de 2014 à 2020, 132 milliards de dollars ont été consommés et les réserves de change se sont établis à 62 milliards de dollars à la fin de l’année 2019. « Nous sommes à 62 milliards de dollars de réserves et c’est un niveau appréciable », affirme le gouverneur de la Banque d’Algérie (BA), Aïmen Benabderrahmane dans une déclaration à l’agence APS.

Selon lui, les réserves de change du pays étaient de 72,6 milliards de dollars (mds USD) en avril 2019, contre 79,88 mds USD à fin 2018 et 97,33 mds USD à fin 2017. 

La loi de finances (LF) de 2019 tablait sur 62 mds USD de réserves de change à la fin de l’année écoulée alors que la LF de 2020 prévoit une contraction des réserves à 51,6 mds USD (soit 12,4 mois d’importation) à la fin de l’année en cours.  

Massinissa Ikhlef 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :