- Advertisement -

Samir Benlarbi arrêté de nouveau et des interpellations signalées dans plusieurs villes

Le pouvoir de fait semble incapable de se départir de la logique répressive. Ce 51 vendredi marqué par une très forte mobilisation à l’échelle nationale, les forces de sécurité se sont encore une fois distingué par l’arrestation sans motif aucun de manifestants.

A Alger, l’activiste politique sorti à peine de prison après avoir été disculpé de tous les chefs d’accusation a été arrêté cet après midi et conduit au commissariat Cavignac , sis à Alger Centre. L’homme qui a passé près de cinq mois de prison pour des chefs d’accusations fallacieux participait la marche pacifique en compagnie de ses camarades lorsqu’il a été interpellé.

A Béjaïa, c’est un jeune militant qui a été appréhendé très tôt le matin à la sortie de la gare routière. Le jeune hirakiste rejoignait la ville pour participer à la marche populaire.

A Sétif, deux militants engagés, Moussaoui Raouf et Tebouche Kamel, ont été embarqués alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre des amis venus marcher pacifiquement pour un changement radical du régime.

L’image contient peut-être : 5 personnes, foule et plein air

A Mascara, ce dix citoyens qui sont pris dans une rafle policière. Hadj Ghermoul qui collecte depuis un an les arrestations, condamnations judiciaires et notifications policières fait partie des interpellés.

Abdelhamid Laibi

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: