SCANDALEUX : La police interpelle une cancéreuse à Audin et la laisse pour compte sur une autoroute

Gravissime acte d’une institution républicaine qui a pour devise « la police au service du citoyen ». Une femme cancéreuse a été interpellée par la police à la place Audin et acheminée au commissariat de Baraki, a été laissée pour compte sur l’autoroute menant à Zeralda, d’après un post publié par le CNLD. En plus des menaces proféréers à son encontre, la victime de l’abus policier declare à son entourage d’amis qu’on lui a même subtilisé Tramadol, un médicament qu’elle se procure difficilement pour sa thérapie  lourde.

Pour revenir à Alger-Centre, elle a dû prendre un bus de transport public, ajoute la même source.

« Khalti Baya a été menacée par les policiers qui lui ont donné un avertissement afin de ne plus marcher à Alger et a été informée par ces policiers de ne plus se rapprocher des familles des détenus et des ex détenus », rapporte le CNLD dans son compte rendu.

La même source explique que la dame, présente à toutes les manifs depuis le 22 février,  souffre d’un cancer et loge « dans une petite chambre dans un hôtel près de l’hôpital Mustapha Pacha sans aucune prise en charge ».  D’où l’appel lancé aux citoyens à lui venir en aide pour pallier à son manque de moyens et assurer sa prise en charge.

Nadia Mehir

%d blogueurs aiment cette page :