Tlemcen : Nour El Houda Oggadi dormira ce soir chez ses parents

Fini le calvaire carcéral pour l’étudiante de Tlemcen. Nour El Houda Oggadi, mise sous mandat de dépôt le 19 décembre dernier, sort aujourd’hui de prison après avoir été condamnée par le tribunal à 6 mois de prison dont 1 mois ferme largement consommé.

Le verdict est tombé à l’issue d’un procès qui a tenu en haleine toute l’opinion nationale. Des activistes du Hirak, des ex-prisonniers d’opinion et des proches et amis de la jeune détenue de l’Ouest se sont mobilisés toute la journée devant le tribunal de Tlemcen pour lui apporter soutien moral et politique.

Fait notoire lors du procès relevé par l’avocat Abdeghani Badi est l’accord de la juge de faire asseoir Nour El Houda auprès de sa mère lors du procès. Une décision qui a détendu largement l’atmosphère.

Fidèle à ses convictions premières, et à la demande de la juge d’exprimer ses attentes, Nour El Houda a dit : « Liberté », laissant exploser une holà de « Djazaïr horra démocratia » qui a duré plusieurs minutes.

Le procureur a requis pour l’étudiante 1 an de prison ferme. Une demande de parquet non retenue par la juge.

Les autres détenus, Aissam Sayeh, Tah Khaldi et Bouziza Boumediene qui comparaissaient en même temps que l’étudiante ont écopé de prison avec sursis additionnée au temps passé en détention comme condamnation ferme.

Nadia Mehir

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :