Alors que le Hirak mène la bataille contre le Coronavirus, le pouvoir aiguise ses couteaux en catimini

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Au moment où le personnel médical et paramédical et l’ensemble de la société engagée dans le Hirak mènent un branle-bas de combat, sans calculs politiques et par devoir national, pour limiter la propagation du COVID-19, le pouvoir politique en place braque ses yeux sur le sournois. Des sources concordantes font état de la tenue de réunions, hier et avant hier, au niveau de trois wilayate-déléguées dans la région algéroise,entre des émissaires du pouvoir en place et certaines organisations de masse qui avaient pignon sur rue du temps du parti unique telles que l’UNJA, les scouts musulmans ..etc.

Les conclaves ont porté, selon nos sources qui ont préféré garder l’anonymat, sur la nécessité de brandir la menace du retour en force de l’ex- FIS et de l’urgence de mettre fin au Hirak après le dépassement de cette crise sanitaire.

Voila donc un pouvoir qui semble bien tranquille et rassuré et qui ne trouve rien d’autre à faire, en ces circonstances qui menacent gravement la santé des Algériens, que de verser dans la propagande contre le hirak et de demander aux présents de brandir le spectre de l’ex-FIS pour faire peur.

Décidément, le pouvoir veut rejouer encore une fois, cette carte des islamistes pour semer la panique et tenter d’en finir avec le hirak qui promet de revenir en force et avec plus détermination.

Heureusement que ce peuple a décidé depuis le 22 février 2019 de se prendre en charge et surtout de se méfier de toute initiative venant d’un pouvoir largement déficitaire en termes de légitimité et de crédibilité.

Moussa N.A

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :