Béjaia : Les cafés littéraires ouvrent les débats sur la révolution du sourire

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Après le café littéraire de Béjaia qui a organisé plusieurs débats autour de la révolution du sourire, en plein air sur l’esplanade de la maison de la culture, d’autres cafés littéraires des localités de la wilaya ont décidé de multiplier ces échanges plus que rentables entre l’élite et la société civile.

C’est dans cette optique que le très dynamique café littéraire de Timezrit a invité vendredi passé deux universitaires connus pour leur engagement politique et leur implication dans le mouvement en marche depuis le 22 février et bien avant. Il s’agit des enseignants-chercheurs Idris Mouhli cadre du RCD et élu à l’APW et Mahrez Bouich militant des droits de l’homme.

Lors de ce café littéraire l’échange avec les citoyens de Timezrit a été de haute facture et les deux intervenants ont apporté des éclairages intéressants concernant les perspectives à donner à l’insurrection citoyenne.

De son côté le célèbre café littéraire d’Aokas a programmé, pour le samedi 7 mars, une conférence-débat autour de « la révolution de février entre une constituante d’entrée et un processus constituant ». Une thématique qui intervient dans un moment opportun, et de plus elle sera développée par un politique chevronné. Il s’agit de M. Ouamar Saoudi, député et membre de la direction nationale du RCD.

Les cafés littéraires qui ont joué un rôle très important en amont du mouvement du 22 février ne peuvent pas rester à l’écart de cette révolution inédite.

Moussa N.A

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :