- Advertisement -

Comment gère-t-on le monde carcéral en cette période de pandémie ?

Certaines familles des détenus d’opinion ainsi que celles du droit commun sont inquiètes sur la situation de leurs proches en prison. Pour cause, ces familles ne font pas confiance à ce pouvoir en place qui  a montré un échec total dans la gestion du COVID-19 en multipliant les retards et les tergiversations dans les prises de bonnes décisions.

Beaucoup de familles se demandent si les nouveaux détenus admis dans les pénitentiels sont préalablement soumis à une quinzaine d’isolement sanitaire comme c’est le cas pour les voyageurs venant de l’étranger ou sont-ils tout simplement jetés dans le microcosme carcéral déjà bondé sans la moindre précaution ? « Loin des caméras et de l’opinion publique, le pouvoir de non droit est capable de tout », estime un hirakiste dans un commentaire sur Facebook.

Les autorités judiciaires sont interpellées à appliquer les strictes consignes de contrôle des nouveaux locataires des cellules et de renforcer les examens médicaux de tous les prisonniers. Si ce n’est pas le cas, les prisons deviendront de vraies fourmilières de coronavirus et les sortants pour fin de peine seront des vecteurs du COVID-19.

Abdelhamid Laïbi

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: