Cour d’Alger : le journaliste Khaled Drareni placé sous mandat de dépôt

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 Que se passe-t-il ? Après le choc provoqué par le prolongement surprenant de la condamnation du détenu politique, Karim Tabbou, la justice surprend  à nouveau en prononçant une décision étrange : le placement en détention provisoire du journaliste, Khaled Drareni.

En effet, la chambre d’accusation de la cour d’Alger a annulé, aujourd’hui, le contrôle judiciaire imposé au journaliste par le tribunal de Sidi M’hamed et ordonne son placement en mandat de dépôt.

Arrêté, le 7 mars alors qu’il couvrait les manifestations populaires en sa qualité de journaliste, Khaled Drareni a été placé en garde à vue pendant trois jours, avant d’être placé, le 10 mars, sous contrôle judiciaire pour « poursuites d’attroupement non armé et atteinte à l’unité nationale ».

Samir Belarbi et Slimane Hamitouche restent en prison  

La même chambre a décidé aussi de maintenir les militants Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche en détention, après avoir rejeté leurs demandes de liberté provisoire. Ces décisions rendues par la Cour d’Alger suscitent des interrogations.

 Massinissa Ikhlef 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :