- Advertisement -

 Grave précédent : des manifestants arrêtés samedi présentés comme des porteurs du coronavirus  

Des manifestants arrêtés lors de la marche réprimée, hier samedi 14 mars à Alger, accusent. Ils affirment être conduits par la police à l’hôpital d’El Kettar à Alger et présentés comme étant des porteurs du coronavirus.

Le but de les maintenir en quarantaine. « Ils nous ont arrêtés dans la marche. Après nous avoir emmenés au commissariat de Hydra, les policiers nous ont transportés à l’hôpital d’El Kettar. Ils ont vidé l’établissement et nous ont présentés comme des porteurs du virus Corona », témoignent des manifestants à leur sortie, aujourd’hui du tribunal de Sidi M’hamed où ils étaient présentés devant le procureur de la République.

Selon eux, « heureusement que le médecin avait refusé d’attester cette maladie ». « Nous avons informé le médecin qu’ils nous ont arrêtés dans la marche. Il a alors refusé de prendre les mesures de mise en quarantaine et les policiers étaient obligés de nous ramener au Cavaignac », témoignent-ils.    

 Massinissa Ikhlef 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: