- Advertisement -

Le RCD dénonce une inquisition politique des officiers – gendarmes

Des militants et des citoyens engagés pleinement dans le hirak ont subi une véritable inquisition politique dans les locaux de la gendarmerie nationale de Rouiba et Dar El Beidha, selon des révélations contenues dans un communiqué du RCD qui dénonce un interrogatoire à la «ANTAR».

« De retour d’Alger où ils ont pris part à la marche du vendredi 13 mars, deux groupes de citoyens, à bord de fourgons, ont été interceptés, respectivement au niveau des barrages de gendarmerie de Dar El Beida et Rouïba.

Au motif que les véhicules ne disposaient pas d’autorisations pour se rendre à Alger, les 16 citoyens tombés dans ce «traquenard» ont subi un véritable interrogatoire à la «ANTAR» », lit-on dans le texte du parti progressiste.

Le RCD révèle que « Les officiers-gendarmes voulaient savoir pourquoi ils se regroupaient au siège du RCD sis à Didouche Mourad. A quels genres de discussions donnaient lieu ces regroupements? Est-ce que le président du RCD faisait des discours à ces occasions ? Est-ce qu’il les contacte lui-même pour venir à Alger et par quels moyens? Et enfin, pourquoi vous suivez les partis alors que le Hirak est anti partis ??? ».

Le RCD « qui a toujours appelé à la raison mais qui refuse de céder à la menace » s’élève, une fois de plus, « contre les atteintes à la liberté de circulation. Il dénonce les tentatives de criminalisation de l’action politique et les dérives des corps de sécurité lesquels,en toute illégalité et en violation des lois en vigueur, jouent le rôle de police politique du régime ».

Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: