Le scénario Italien se profile, les gens s’en fichent et les autorités se confinent dans leurs loges de spectateurs

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La pandémie Covid-19 avance lentement mais surement dans notre pays. Aujourd’hui, les autorités sanitaires ont annoncé officiellement 70 nouveaux cas affirmés et 4 nouveaux décès. Le nombre total des cas confirmés a dépassé la barre des 500 cas. Certains médecins et paramédicaux déclarent en anonymat que les chiffres réels dépassent largement ceux donnés avec extrême prudence par le gouvernement. Malgré le grand risque de basculer dans le scénario Italien, Espagnol ou Américain, beaucoup de monde continue, hélas de faire fi des recommandations insistantes des spécialistes de devoir se confiner.

Les marchés populaires sont pleins comme un œuf, rapportent beaucoup de citoyens sur leurs pages Facebook. Devant les dépôts de semoules et autres camions chargés de cette denrée alimentaire, des foules se bousculent sans aucune précaution. Les places publiques sont inondées de gens inconscients du risque sanitaire grave qui les guette. Et au milieu de toute cette insouciance dangereuse, les services de sécurité et les autorités nationales et locales baissent tête et laissent venir la grande faucheuse tant redoutée.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Il est urgent et recommandé de passer illico presto au confinement obligatoire dans tout le pays. Si les autorités Américaines tirent la sonnette d’alarme sur un possible crash de leur système de santé national, si l’Italie et l’Espagne ont annoncé l’incapacité de leur système sanitaire de répondre convenablement aux poussées de la pandémie, que dire de notre système obsolète, malade, désorganisé et dépourvu de moyens humains, techniques et logistique ? Tout retard dans l’obligation des gens à se confiner, le temps que le mal passe, l’Algérie va le payer très cher.

Arezki Lounis

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :