- Advertisement -

Par soucis de préserver les Algériens des risques du Coronavirus, le RCD suspend sa participation aux marches

Fidèle à sa ligne nationale et son positionnement légendaire aux cotés de son peuple, le RCD ne s’est pas encombré de calculs politiques pour décider de suspendre toute participation à des activités publiques en mesure de favoriser la propagation du COVID 19.

« Devant l’extrême gravité de la menace qui plane sur la vie des Algériennes et des Algériens et que l’OMS et tous les spécialistes de la santé publique pointent du doigt, le RCD estime que l’heure n’est ni aux calculs politiciens ni à des tergiversations », juge le parti de Mohcine Belabbas.

« Dans cette optique, le RCD, partie prenante du mouvement populaire, décide de se conformer aux avis unanimes des scientifiques pour suspendre sa participation à toutes les activités qui peuvent être un vecteur de propagation du COVID 19 jusqu’à l’amélioration de la situation sanitaire constatée par les spécialistes de santé publique de notre pays », explique le parti progressiste.

 Dans le communiqué-annonce du RCD, on entrevoit un parti politique très remonté contre la manière dont le pouvoir gère cette crise sanitaire d’extrême gravité. « Le RCD tient pour responsables les plus hautes autorités qui se sont imposées au pays pour leur carence dans la mobilisation de tous moyens du pays au service de l’intérêt général ».

Le parti de Mohcine Belabbas accuse le pouvoir de fait de manipuler la gravité de la crise dans le sens d’affaiblir la révolution populaire au lieu de concentrer ses efforts sur la mobilisation des moyens à même d’assurer un minimum de protection aux citoyens. « le pouvoir qui a délabré et sinistré le système de santé par des politiques d’austérité, la corruption et l’exclusion des compétences, est intrinsèquement disqualifié pour mobiliser les énergies du pays pour faire face à la pandémie du coronavirus. Comme inscrit dans son ADN, il a d’abord commencé à décréter des mesures avec l’arrière-pensée de gêner la mobilisation dans le Hirak au lieu et place de l’élaboration d’un plan d’ensemble pour mettre en synergie tous les moyens et les mesures afin de prémunir le pays du pire. La preuve irréfutable est la suspension tardive des liaisons aériennes et portuaires avec des pays comme la France, l’Espagne ou l’Italie alors que tous les cas avérés de l’infection sont importés de ces pays d’Europe ».

Dans l’esprit du RCD, la suspension des activités à risque n’est nullement synonyme d’abandon de la lutte pour le changement radical du régime. Tout en exhortant les « les citoyennes et les citoyens et les forces vives du pays à mettre en avant et à privilégier toutes les solidarités horizontales constitutives de notre histoire millénaire et dont le mouvement révolutionnaire de Février tire la substance et réhabilite »,  « il appelle et prend l’engagement de rechercher d’autres moyens de lutte pacifique avec tous les acteurs politiques, syndicaux, associatifs et les activistes engagés dans le combat pour la réappropriation de la souveraineté du peuple algérien».

Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: