Sortie de Djerrad hier à Blida : La provocation de trop

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La sortie d’inspection faite , hier lundi, par le premier ministre Abdelaziz Djerrad, à l’hôpital de Blida est un vrai désastre en matière de communication politique. Pour cause, l’auto-protection excessive au moment où le corps médical et paramédical, engagés sur les première lignes de la guerre sanitaire, quémandent des bavettes et des gants pour s’assurer un minimum de protection.

Abdelaziz Djerrad aurait dû rester confiné dans son bureau ou faire comme ses homologues étrangers qui ont visité les hôpitaux avec simples moyens de protection pour apaiser des esprits laminés par la panique et le stress.

L’apparition du premier ministre et ses accompagnateurs suréquipés et hyper protégés pour une visite de quelques minutes pourrait avoir un impact moral négatif sur les équipes sanitaire déjà très remontées contre les discours irréels du chef de l’État et son ministre de la santé. Sa sortie ratée d’hier est même perçue par un bon nombre d’observateurs comme une provocation à l’adresse de eux et celles qui réclament des équipement de protection de base.

Chabane Bouali

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :