Bonne nouvelle du front judiciaire : Brahim Lalami, l’activiste de Bordj Bouarreridj , relaxé

Une lueur d’espoir dans le ciel maussade de la justice Algérienne de ces derniers jours. Le tribunal de Bordj Bouarreridj a prononcé la relaxe pour l’activiste Brahim Lalami et 14 autres compagnons de lutte pour le changement radical du système.

Le procureur de la république a requis 1 an de prison ferme à l’encontre des prévenus. La défense a été assurée par une quinzaine d’avocats qui se sont constitués volontairement pour défendre leur cause.

La bonne nouvelle a été allégrement accueillie par la blogosphère et les réseaux sociaux Algériens. Et aussitôt, une question a surgi : Est-ce la fin de l’arbitraire judiciaire dicté par téléphone à l’encontre des activistes avec l’évincement du patron de la police politique , le Général Ouassini Bouazza, et son arrestation qui a piloté de main de fer la traque sécuritaire et judiciaire des animateurs du hirak ? trop tôt pour répondre à cette question.

Chabane Bouali

%d blogueurs aiment cette page :