Du jamais vu dans l’histoire de l’or noir : Le petrole est bradé à – 37 dollars en Amérique

An oil installation is pictured in the massive Majnoon oil field, some 40 kms from the eastern border with Iran, north of the Iraqi city of Basra on March 25, 2019. (Photo by Hussein FALEH / AFP)

Du jamais vu dans l’histoire de l’or noir. Le prix du baril américain a clôturé à -37 dollars ce lundi, une dégringolade de l’ordre de 306 %, selon une dépêche de Reuters. Mais Les traders continuent pourtant de vendre cet actif, le délai des marchés des contrats à terme pour mai expirant mardi.

Les capacités de stockage commencent à saturer,  faisant plonger les prix. les traders  sont contraints de brader leurs prix pour trouver preneurs, faisant chuter la valeur du baril de  306 %. 

Le coronavirus qui a fait ralentir la machine économique est pour beaucoup dans la saturation des marchés estiment les analystes.

Le baril de Brent de la mer du Nord, référence européenne cotée à Londres qui intéresse l’offre Algérienne,  était aussi beaucoup moins affecté puisqu’il ne cédait que 6 %, à 26 dollars environ.

Nadia M.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :