- Advertisement -

Erreurs d’analyses : Qui assumera les conséquences des éventuelles contaminations

Le militant de la LADDH, Fares Mansouri est hospitalisé à l’hôpital Frantz Fanon de Béjaïa pour avoir été testé positif au Covid-19. Le drame dans sa situation est qu’il a été hospitalisé quelques jours auparavant, mis en quarantaine durant 6 jours, avant de le libérer sur la foi de résultats de scanner qui ont attesté qu’il est négatif.

Fares Mansouri est retourné chez lui, conforté par les résultats de l’hôpital. Il a dû se confiner chez lui auprès de sa famille. Des amis ou voisins sont peut être passés le féliciter. Puis d’autre résultats arrivent pour lui signifier qu’il a finalement contracté le coronavirus. Qui assumera l’éventualité d’une contamination de la famille et des gens qui l’ont accosté sur la foi des premiers résultats ? Pourquoi ne l’a-t-on pas gardé en isolement jusqu’à la confirmation définitives des résultats ?

Le cas de Fares Mansouri est loin d’être un cas isolé. Plusieurs cas similaires sont signalés. Le plus médiatisé reste celui du cousin du directeur de la culture de Batna. Ce dernier avait un cousin libéré du confinement sanitaire comme étant un cas négatif. Il avait reçu énormément de gens venant le féliciter avant qu’il soit rappelé par le même hôpital et lui signifier qu’il est positif. Le directeur de la culture de Batna était dans l’obligation de lancer un appel pressant à toute famille pour se rendre aux structures sanitaires les plus proches afin de subir les tests requis.

De pareils cas laissent croire qu’il y a imprudence et légèreté d’approche dans certaines structures sanitaires qu’il faut impérativement corriger.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: