La candidature de Ramtane Lamamra au poste de médiateur sur la Libye torpillée par les Américains

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Alger n’a pas pu faire passer le dossier de candidature  de son ancien ministre des affaires étrangères, Ramtane Lamamra, au poste de chef de la médiation des Nations unies sur la Libye. Le journal Le Monde croit savoir que c’est le véto Américain qui est à l’origine de l’échec de la candidature Algérienne .

« Le désaveu est cinglant pour une diplomatie algérienne qui espérait retrouver un certain éclat après un long effacement », ose commenter le quotidien français Le Monde dans édition électronique d’hier soir.

Des analystes pensent que Ramtane Lamamra a vu sa candidature torpillée par une coalition d’acteurs régionaux qui ont su trouver une oreille favorable auprès de l’administration de Donald Trump à Washington. Et l’index pointe naturellement en direction  des Emirats arabes unies (EAU), l’Egypte ainsi que le Maroc.

A noter que le poste de médiateur des nations Unis sur la Libye est est vacant depuis la démission le 2 mars de l’universitaire libanais Ghassan Salamé, qui avait jeté l’éponge après avoir constaté son impuissance à enrayer l’escalade des ingérences militaires étrangères sur le théâtre libyen.

Chabane Bouali

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :