La France ouvre les archives des disparus de la Guerre d’Algérie

Une centaine de dossiers d’archives sur les disparus de la guerre d’Algérie (1954-1962), seront ouverts selon un arrêté du gouvernement français, paru au Journal Officiel, rapportent des médias de l’Hexagone.

Cet arrêté publié dimanche prévoit la libre communication de dossiers sur les disparus du conflit, actuellement conservés aux Archives nationales.

Ces dossiers ont été établis par la « commission de sauvegarde des droits et libertés individuels », précise l’arrêté. Cette commission, créée en mai 1957 par le président du Conseil Guy Mollet, avait pour mission d’enquêter sur la réalité de la répression militaire et sur l’existence de tortures et de disparitions durant la bataille d’Alger (janvier-septembre 1957).

Nadia Mehir

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :