Le comité « Sauvons Karim Tabbou » est né

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Un Comité « Sauvons Karim Tabbou » vient d’être lancé par un panel de personnalités du monde politique et intellectuel. Dans son premier communiqué rendu public hier samedi, le comité a rappelé la situation dramatique du détenu politique Karim Tabbou depuis son arrestation le 1er septembre 2019.

Les personnalités regroupées dans ce comité ont tenu à dénoncer « le traitement judiciaire d’exception dont est soumis Tabbou et qui bafoue ses droits les plus élémentaires. Un traitement qui enfreint le droit national algérien, mais aussi les conventions internationales de protection des droits humains que l’État algérien s’est engagé à respecter ».

Les rédacteurs du communiqué se disent convaincus que « Karim Tabbou est victime d’un acharnement judiciaire visant à le briser moralement et physiquement. Il prend la forme d’un châtiment politique aveugle qui suscite notre inquiétude. Toute notre inquiétude »

Dans une rétrospective qui relate les épisodes de cet acharnement judiciaire contre le porte parole de l’UDS, les initiateurs du comité ont rappelé, essentiellement, « les conditions arbitraires de son arrestation et des interrogatoires musclées menées par les agents de la police politique du Centre Antar de Ben Aknoun (Alger) ».

Le comité « Sauvons Karim Tabbou » s’assigne deux objectifs essentiels : « Obtenir la libération immédiate et inconditionnelle de Karim Tabbou et exiger condamnation et réparations des dommages et préjudices subis ».

Le panel de personnalités composant le comité a tenu à rappeler  « sa totale solidarité avec tous les détenus d’opinion du Hirak et leurs familles ainsi que son soutien à toutes les initiatives pacifiques pour la libération immédiate de tous les prisonniers d’opinion du Hirak, sans aucune exception »

Moussa N.A

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :