Le quotidien la Cité, privé de la publicité publique depuis plus de deux semaines

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le quotidien national La Cité est privé de la publicité publique depuis une quinzaine de jours et parallèlement à cette mesure abusive, l’imprimerie exige du journal le paiement de l’intégralité de ses factures d’impression.

Sachant que la majorité des journaux para-publics qui sont dans la même situation ne sont pas inquiétés, il est tout à fait légitime de se poser des questions sur les motivations de cette descente punitive en plein confinement.

Le quotidien La Cité a t-il commis « le crime » de lancer le journal Tighremt en Tamazight? Est-il sanctionné pour sa ligne éditoriale accompagnatrice du hirak? Paye t-il son ouverture à toutes les opinions des algériens?

Selon plusieurs observateurs, cette façon de museler un journal indépendant est une atteinte de trop à la liberté d’expression après l’emprisonnement du brillant Khaled Drareni et le blocage des sites Maghreb émergeant et RadioM.

Moussa N.A

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :