Le RCD dénonce la volonté du pouvoir d’installer un climat d’auto-censure dans la presse

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le RCD dénonce énergiquement, dans un communiqué rendu public aujourd’hui et signé par son secrétaire national à la communication Atmane Mazouz, la politique du pouvoir de fait visant à installer un climat d’auto-censure dans les organes de presse.

« La note  » fuitée  » de la direction de la chaîne 3 de la Radio nationale, adressée aux journalistes et animateurs, n’est pas un fait anodin. Elle procède de l’installation d’un climat d’auto-censure dans les organes de presse et participe de l’encerclement des quelques espaces de débat encore non capitalisés », lit-on dans le communiqué du parti progressiste.

Le RCD explique, à travers la voix de son responsable à la communication, que « Cette ignominie d’un autre âge s’inscrit dans l’offensive générale contre les libertés menée à pas de charge depuis la suspension de la mobilisation décidée unilatéralement par le Hirak pour cause de pandémie . C’est aussi durant cette trêve que de nombreuses arrestations sont menées dans les rangs des jeunes. Le pouvoir de fait issu du coup de force du 12 décembre 2019 n’a pas d’autres préoccupations en dehors de l’instauration de son hégémonie contre la volonté du peuple algérien ».

Tout en dénonçant cette politique du pire le parti de Mohcine Belabbes appelle « les citoyennes et citoyens à rester solidaires devant de telles atteintes aux droits fondamentaux et envers les plus vulnérables en ces temps de confinement. Seule la reprise de la mobilisation citoyenne pacifique que tout annonce proche peut venir à bout de l’autoritarisme d’un pouvoir usurpateur qui a tourné le dos aux intérêts de la nation ».

Moussa N.A

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :