L’impasse, religion d’Etat

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Si le Pouvoir à la tête de ce pays damné ne s’occupe de rien, à quoi sert-il ? Quel est l’Algérien qui peut deviner à quoi s’active une présidence, un gouvernement, deux chambres… à coucher, des organisations de masse internes, qui avalent des millions de dinars en mensualité. Où va-t-on ? Vers l’abîme ? C’est fait.  On ne peut pas piocher plus que cela, il y a longtemps qu’on a atteint le fond.

Les enfants de la horde de Tebboune ont-ils les mêmes angoisses que celles des rejetons du chaâb ? Croyez-vous qu’ils s’inquiètent pour le BAC, pour le pain, pour les gants, pour les masques, pour les infirmières, pour le ramadan, pour le vilebrequin, pour le ramassage des ordures, pour l’eau potable, pour les détenus d’opinion, pour Amzal et Guermah, pour les passages cloutés et les dos d’âne, pour tout simplement l’Algérie ?

Vous savez ! Le gosse de 18 ans W’lid flen ouel issaba qui passe avec son 4×4 faisant un bras d’honneur au barrage de la gendarmerie, n’a qu’une seule religion : Dine Yemmah ou dine babah. Je rajouterai dine erraça dyalou ou dial j’doudou. Mais dans un autre sens !

Rachid Kaci

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :