Avec un ton fasciste, l’auteur de la détérioration de la fresque d’Alger menace les artistes

Le sinistre individu qui a détérioré la fresque d’Alger-Centre s’est exprimé dans eux vidéos-live où il revendique ouvertement son geste barbare. Il assure qu’il recommencera à chaque foi qu’il tombe sur des fresques murales pareilles. Pire encore, il menace directement les artistes qui s’adonneront à cet art dans la capitale.

Dans une des vidéos, il promet même de sévir de plus belle après la fin du ramadhan. Les Algériens sont qualifiés de pervers et de sans-honneur avant qu’il fixe son attaque sur les jeunes artistes peintres qui s’échinent à rendre la capitale plus riche en couleurs.

Délirant, l’énergumène d’Alger a également fait savoir à des activistes de la diaspora qu’un semblant de commando est organiquement prêt à aller à Paris et Londres pour leur régler leurs comptes.

Avec toutes ses vidéos qui dégagent un fascisme primaire, les autorités ne bougent toujours pas. Leurs mains lourdes restent  exclusivement orientées sur les activistes du Hirak qui portent des revendications démocratiques par des moyens pacifiques.

Arezki Lounis

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :