Le bureau régional RCD-Bouira dénonce un pouvoir aux habitudes tyraniques

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le bureau région RCD de Bouira a rendu publique, ce vendredi, une déclaration où il dénonce « un pouvoir fidèle à ses habitudes tyranniques » et souligne des défaillances dans la gestion de la crise sanitaire par les autorités locales.

« Le pouvoir tire profit du malheur des algériens et, fidèle à ses habitudes tyranniques, relance son appareil judiciaire à l’encontre des activistes et militants du hirak pour abuser de son forfait », note l’instance régionale du parti progressiste qui exige l’arrêt du harcèlement judiciaire et la libération de tous les détenus d’opinion.

L’image contient peut-être : 1 personne, assis, salon et intérieur

Analysant le contexte engendré par la menace sanitaire due à la pandémie de la Covid-19, le RCD pointe « un désarroi des citoyens face à cette crise qui exige des niveaux d’organisations, de mobilisations et de solidarité adéquates ».

Le parti progressiste avance comme preuve irréfutable de la défaillance des pouvoirs publics dans la gestion de la crise sanitaire au niveau de Bouira, « le cas de ce malade de la commune de AIN TUK qui, devant se rendre à son rendez-vous médical s’est vu refuser catégoriquement l’octroi de l’autorisation de circulation, pour des soins ».

Le RCD n’omet pas de rendre hommage dans sa déclaration « aux différents staffs médicaux qui, malgré le manque désastreux des kits de protections professionnels leurs permettant d’exercer leur métier, persistent à faire leur devoir aux périls de leurs vies », avant de clôturer par un appel aux citoyens de rester vigilants et « s’unir autour des revendications du hirak »

Arezki Lounis

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :