Rendue coupable d’avoir diffamé Anis Rahmani : Amira Bouraoui condamnée à 2 mois de prison ferme

L’activiste Amira Bouraoui est condamnée, par le tribunal de Cheraga,  à deux mois de prison ferme et une amende de 200 000 DA dans l’affaire de diffamation qui l’oppose à Anis Rahmani et Ennahar TV, selon plusieurs sources.

Le verdict est prononcé en l’absence de intéressée, ajoute les mêmes sources qui assurent aussi qu’elle n’est pas sous mandat de dépôt.

Amira Bouraoui a reçu une autre convocation pour une autre affaire le deuxième jour de l’Aïd, selon la même source.

Chabane Bouali

 

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :