« Yemma ɛzizen » , le chanteur Nacer Ziouche n’est plus

La scène artistique vient de perdre l’une de ses voix les plus affirmées. Nacer Ziouche, natif de Bordj Bouarreridj est décédé ce mercredi 06 mai vers 20 h 00 du matin dans un hôpital parisien, à l’âge de 78 ans.

Né en 1941 à Achabou, un petit village de la région de Djaafra,Wilaya de Bordj bouarreridj, c’est à Alger, qu’il rejoint en 1958, qu’il commence à  jouer du luth en accompagnant des grands noms de la scène artistique de l’époque. Mais c’est dans l’émigration qu’il s’affirme comme artiste complet.

Auprès de  Missoum, qu’il rencontre en 1963 à Paris,  Nacer Ziouche apprend les fondamentaux. Au Tourbillon, L’Oasis et d’autres cabarets parisiens , le fils de Djaafra se produit avec aisance et élégance aux cotés de grands artistes tels que Slimane Azem, Mazouni, Bouedjemaa El Ankis, Kaci Abdjaoui et Salah Saadaoui.

À Paris, il évolue aux côtés de toute la scène algérienne immigrée. Dans les cabarets et les salles de concerts orientales (Les mille et une nuits, L’Oasis, Le Tourbillon) il joue, compose, écrit, avec (et pour) Dahmane El Harrachi, Slimane Azem, Mazouni, Boudjemaa El Ankis, Youcef, Kaci Abdjaoui et Salah Sadaoui.
À la sortie de ses premiers morceaux enregistrés qui paraissent en 1973, il était déjà considéré comme un musicien et compositeur de haut rang par ses paires.

Necr Ziouche comme tous les artistes de l’exil a chanté la solitude, les affres de l’éloignement, la mère … . Parmi ses tubes célebres, on cite « Ma yella kem tettudiyi » , « Yemma ɛzizen ».

Les thèmes qu’il développe sont ceux de l’exil, de la solitude, du sentiment amoureux, ou encore de l’amour maternel..
En juin 2014, son village de naissance lui rend hommage. Des articles sur ce retour au pays, après quarante ans d’absence et plus de dix ans de pause artistique
Ces années d’absences sont la marque d’une pause évidente dans la vie de ce style musical, de ces artistes issus de l’immigration algérienne. Ce retour est puissant puisqu’il encourage à un renouveau culturel algérien par la renaissance d’un passé presque effacé.
Décède ce mercredi 05/05/2020 a 2h 30m du matin en France et l’enterrement aura lieu dans son village natal .

Sofiane Seghir

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :