Brahim Ag Essafi, notable targui : « Mr Tebboune, si tu n’appliques pas la justice, dehors ! »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

ِC’est un message dur, sans concession et à la mesure de la douleur ressentie par les hommes et femmes de Tinzaouatine que vient de livrer Brahim Ag Essafi, un des notabilités touaregs, au chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune.

« Monsieur Tebboune, si vous êtes incapable de rétablir la famille du jeune assassiné à Tinzaouatine, tu n’es plus des nôtres et on n’est plus des vôtres », fulmine Brahim Ag Essafi très en colère.

« Nous avons vu et tout le monde a vu le jeune tombé à terre, et même son père venu le prendre a été empêché de le faire. Et on vient nous dire qu’il y a des intrus qui ont tiré.Voulaient-il effacer des preuves ? Si nous ne sommes pas des Algériens, que faisons-nous dans cette partie de jeu ? », dit encore Ag Essafi très remonté contre le contenu et la version donnée par le ministère de la défense.

« S’il ya des gens qui ne nous considèrent pas Algériens n’ont qu’à plier bagage. Cette terre est la notre. Nous l’avons hérité père en fils », ajoute le notable targui.

« Nous étions et nous sommes toujours pour l’unité nationale. Dans les années 90, lorsque toute l’armée et la gendarmerie étaient occupée par le terrorisme dans le nord, c’étaient nous avec nos moyens qui veillons sur la sécurité des terres Algériennes. Et maintenant, on tue nos enfants ? que celui qui a commis l’acte et celui qui l’a ordonné paient le crime , sinon nous n’allons pas nous taire », avertit Ag Essafi qui souligne que le wali de Tamenraset doit préparer ses valises. « Ce wali va foutre le camps immédiatement. C’est lui qui a gelé l’APC de Tinzaouatine pour que les jeunes se retrouvent dans la misère alors que la commune a bénéficié de plus de 300 milliards comme budget annuel ».

Brahim Ag Essafi termine sa diatribe en s’adressant au chef de l’État avec cette phrase lourde de sens et qui marque un divorce franc avec les décideurs s’ils venaient à tergiverser ou à tenter une esquive des responsabilités : « Faites parler la justice, sinon, on ne vous reconnait plus Monsieur Tebboune. Dehors ! »

Arezki Lounis

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :