Heurts et arrestations à Béjaïa et le calme est revenu en cette fin d’après-midi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Des centaines de manifestants ont manifesté ce vendredi dans la ville de Bejaïa. Des affrontements entre des manifestants et des unités de forces de police ont émaillé cette action publique qui n’a pas enregistré un consensus entre les différentes composantes du Hirak sur son opportunité en ces temps de pandémie.

La police a utilisé des bombes lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser la foule. Elle a également procédé à l’arrestation de plusieurs citoyens dont un ex-journaliste.

Les rapports en provenance de la ville de Bejaïa font état de plusieurs blessés légers aux balles en caoutchouc

Dans un post sur sa page Facebook, le vice-président de la LADDH, Said Salhi, informe que le calme est revenu après ces heurs. Selon la même source, la marche a repris son cours et plus d’une douzaines de manifestants originaires d’Aokas ont été libérés.

La LADDH a lancé aujourd’hui un appel au calme, à la retenue et à la libération immédiate de tous les détenus à l’échelle nationale. L’organisation a dénoncé « une campagne honteuse qui a nourrit le sentiment d’exaspération et du mépris».

Sofiane Seghir

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :