Il concerne les activités commerciales et le BTPH : le déconfinement commence dimanche prochain

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Le déconfinement se fera en deux temps. Le gouvernement annonce le début de la levée du confinement sanitaire et de l’aménagement de ses horaires. Dans un communiqué rendu public, cet après-midi, le premier ministère détaille sa feuille de route de sortie du confinement « qui sera à la fois, progressive et flexible et dans laquelle la priorisation des activités a été arrêtée en fonction de leur impact socio-économique et du risque de transmission du Covid-19 ».

«Cette feuille de route, élaborée sur la base des recommandations émises par l’autorité sanitaire, prévoit outre l’élaboration de guides de règles sanitaires à observer pour chaque secteur et/ou activité, la mise en place d’un dispositif renforcé de surveillance sanitaire, basé sur une stratégie de détection précoce et appuyée par un dépistage ciblé », lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres.

Selon la même source, cette feuille de route sera mise en œuvre en deux phases, dont la première commencera le 7 juin prochain et la deuxième prendra effet à partir du 14 juin. « Le plan de sortie progressive du confinement, qui sera entamée à partir du 14 juin, sous la forme de levée ou d’aménagement du confinement sanitaire partiel en vigueur, tiendra compte de l’évolution de la situation épidémiologique à l’échelle nationale et de chaque wilaya à travers des indicateurs pertinents, notamment : le taux de reproduction dit R(t) inférieur à 1 ; le flux journalier des nouveaux cas d’infections enregistrées », explique la même source.

La liste des wilayas concernées par le confinement sanitaire partiel sera, ajoute la même source, évaluée et révisée chaque quinzaine. « Et cela selon les critères sus évoqués, afin de vérifier que les mesures mises en œuvre n’ont pas favorisé le risque de transmission de la maladie ».

Reprise de l’activité Commerciale

La feuille de route du gouvernement définit aussi les modalités de la reprise des activités économiques, commerciales et de service. « La reprise de l’activité du secteur du BTPH, y compris les activités de sous-traitance et les bureaux d’études (architecture, urbanisme, génie civil…), avec l’organisation des transports du personnel, à la charge des entreprises, qui sera autorisé à circuler sur l’ensemble du territoire national de 05h00 du matin jusqu’à 19h00 dans le respect des consignes sanitaire et de sécurité édictées en la matière », lit-on dans le même document.

La relance des travaux sur les chantiers, lit-on dans le même document, est subordonnée au respect par les employeurs de la disponibilité des équipements de protection individuelles des travailleurs (masques, gants, casques), à la planification des travaux.

 De même que, l’utilisation des moyens de transport des travailleurs, d’engins et de véhicules de chantier, doit répondre aux exigences des protocoles sanitaires particulièrement le nettoyage régulier et la désinfection quotidienne.

Le gouvernement définit aussi la liste des activités commerciales et de service qui seront concernées par le déconfinement. Il s’agit des artisans céramistes, les plombiers, les menuisiers, les peintres, les agences de voyage ; les agences immobilières ; la vente de produits d’artisanat ; les activités de cordonnier et de tailleur ; l’activité de maintenance et de réparation ; le commerce d’articles ménagers et de décoration ; le commerce d’articles de sport ; le commerce de jeux et de jouets ; les pâtisseries et confiseries et la vente à emporter de glaces et de boissons.

Les fast-foods, uniquement la vente à emporter ; le commerce de literies et tissus d’ameublement ; le commerce des appareils électroménagers ; la vente des produits cosmétiques et d’hygiène ; le commerce de fleurs, les pépiniéristes et les herboristes ; les studios photographiques et les activités de tirages de plans et de photocopie ; les douches à l’exception des hammams; la maintenance, le dépannage et le lavage de véhicules et les galeries d’art reprendront aussi de service. De plus, le commerce des instruments de musique ; les antiquaires et brocantes ; les librairies et papeteries ; les salons de coiffures pour hommes et les marchés à bestiaux.

« Aussi, un dispositif préventif d’accompagnement particulier aux activités autorisées, devra être mis en place par les différents opérateurs et commerçants concernés, comprenant notamment », explique la même source, dont l’obligation du port du masque ; l’affichage des mesures barrières et de prévention sur les lieux ; l’organisation des accès et des files d’attentes à l’extérieur et à l’intérieur des locaux ; la mise en place à l’intérieur des locaux, d’un sens unique de circulation, de marquage lisible au sol et de barrières, pour éviter les croisements des clients.

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :