La répression continue : Deux militants du RCD arrêtés à Bouira

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le régime dictatorial algérien reste fidèle à sa politique répressive. Ce matin, les forces de police ont procédé à l’arrestation de deux militants du RCD au niveau de la place des martyrs, au centre ville de Bouira. 

Les deux jeunes militants, Massinissa MOUHOUB et Youcef BELKACEMI, sont venus participer à la manifestation de soutien aux dizaines de détenus politiques qui croupissent dans les geôles du pouvoir.

Dans les faits, rien ne justifie une telle répression. Encore moins l’alibi du coronavirus que pourrait brandir le pouvoir engagé dans une contre révolution sans merci. Il y a quelques jours, des centaines de militants du FLN se sont regroupés deux jours durant dans une salle fermée sans qu’on n’entende la moindre voix de réprobation.

La première réaction à cet abus de pouvoir est venu de Maitre Fetta Sadat, députée et secrétaire nationale aux Droits de l’homme. « Ces enièmes mesures d ‘ intimidation ciblant, notamment les militants politiques sont vaines et ne peuvent contrer la volonté de tout un PEUPLE déterminé à changer son destin », écrit la responsable progressiste sur sa page Facebook avant de noter que « le recours à la violence et au harcèlement policier et judiciaire est un aveu d ‘ échec de la part d ‘ un système qui n ‘ a d ‘ autre recours que celui de la fuite en avant ».

Les deux militants du RCD sont conduits au commissariat central de la ville. La nouvelle s’est répondue comme une trainée de poudre dans les rangs du Hirak et les appels à la solidarité agissante se multiplie sur les réseaux sociaux.

Arezki Lounis

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :