Les aides soignants annoncent une « journée de colère » pour le 25 juin

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

En pleine crise sanitaire engendrée par la pandémie du COVID-19, le syndicat national des aides soignants annonce une « journée de colère » , le 25 juin, dans tous les hôpitaux du pays. Dans un communiqué de presse, il menace d’entrer dans une grève ouverte si la tutelle n’émet pas une déclaration publique sur sa plateforme de revendications.

Le syndicat annonce qu’un service minimum sera assuré pour les cas d’urgence.

Parmi les revendications professionnelles soumises à la tutelle figurent : la révision du statut de l’aide soignant dans son chapitre relatif à la promotion, la révision de la grille de salaires, la levée des pressions sur l’activité syndicale, l’ouverture de postes budgétaires pour cette catégorie de travailleurs, la mise en place d’un plan de formation continu pour les aides soignants, la permission aux diplômés des écoles privées de rejoindre la corporation et la révision des modalités de leur intégration, l’implication de ce corps dans les consultations, la suppression du LMD, le classement de leur profession comme travail pénible, l’octroi de la prime COVID à ceux qui sont présents parmi eux dans la lutte contre la pandémie.

Nadia Mehir

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :